Les différents systèmes de paiement de vos distributeurs

L’achat d’une boisson au distributeur peut se faire de différentes façons. La méthode classique demande d’avoir de la monnaie sur soi. Il existe d’autres dispositifs aux technologies plus récentes.

Le monnayeur : un classique

Il détecte et identifie les pièces de monnaies, parfois même les billets de banque.
Les atouts :

  • simplicité
  • se débarrasser d’une mitraille dont on ne sait que faire
  • un visiteur externe à votre entreprise peut également se servir

Les inconvénients :

  • on ne dispose pas toujours du montant sur soi (surtout si l’appoint est nécessaire)
  • la comptabilité de cette monnaie peut être fastidieuse si elle est effectuée par vos soins (cas d’une location classique, sans « dépôt gratuit » ou « gestion totale »)
  • véritable machine à sous, le distributeur est en proie aux effractions

Quoi qu’il en soit, si vous optez pour un monnayeur, il est important que la machine rende la monnaie.

Les systèmes « cashless »

La carte privative prépayée

Option choisie plutôt en grande entreprise. Chaque membre de l’équipe reçoit une carte magnétique qu’il crédite, et recharge au besoin.

Avantages :

  • inutile d’avoir de la monnaie sur soi
  • inutile de gérer la relève de la monnaie dans l’appareil
  • les tarifs sont modulables selon les jours ou les heures
  • il est même possible de créer des offres (fidélité)
  • les cartes sont créditées à l’avance, ce qui crée une trésorerie

Inconvénients :

  • vos visiteurs ne peuvent pas profiter du distributeur comme bon leur semble
  • le geste est moins facile (il faut créditer sa carte, la recharger..)

Les systèmes prépayés sont pratiques car la marchandise ne doit pas être payée à l’avance par l’entreprise : les cartes étant prépayées, l’entreprise dispose d’un montant de base pour s’approvisionner.

D’autres systèmes de paiement dématérialisés existent comme le badge (intégré au badge d’accès au bâtiment par exemple), ou les clés.

Le système « contactless »

Le téléphone portable : le système de paiement du futur

Imaginez : vous approchez votre téléphone du distributeur, qui dispose d’un scanner : le paiement se fait automatiquement. Ou encore, vous payez par SMS. Ces technologies sont testées ou utilisées sur certains appareils. Elles deviennent de plus en plus courantes dans d’autres pays. En Belgique, Selecta était l’un des premiers à lancer ce système de paiement par mobile.
L’avantage : dématérialisation du mode de paiement.
L’inconvénient : le marketing direct risque de devenir de plus en plus intrusif avec le rapprochement des données personnelles et des habitudes de consommation.

 

No tags for this post.

B2B infos

Comments are closed.